• Hugo Sedouramane

Impulsions vs intensité : ne sabotez pas votre motivation au travail !

Dans le monde professionnel, notre principal problème est que nous avons généralement tendance à croire qu’être fortement impliqué dans notre travail va mécaniquement augmenter notre niveau de stress et paradoxalement, cette simple pensée nous stresse.


Dans notre travail, notre motivation peut tant se traduire par de fortes impulsions que par une intensité bien gérée. Ce sont deux mécanismes différents. Mal gérées, ces impulsions mènent à des situations stressantes et hors de contrôle. Une maîtrise consciente de notre intensité nous offre quant à elle un regard serein sur notre avenir.

« Il n’y a aucun travail qui est stressant. C’est notre incapacité à gérer notre corps, notre esprit et nos émotions qui le rend stressant » - Sadhguru

Nous le savons bien : nos impulsions nous enferment dans un processus énergivore qui nous fatigue tant nous basculons rapidement d’une posture agressive à une posture défensive. On en oublie même nos priorités. Au travail, les impulsions de nos supérieurs, qui deviennent les nôtres, nous enferment dans un schéma que j'appellerai “effort-mérite-rétribution”, accepté par l’ensemble de la société. Nous acceptons donc des injonctions extérieures qui nous poussent à nous mettre en concurrence avec nous-même. Ce fonctionnement peut mener au burn-out.


Il est vrai que nous devons continuer à faire correctement notre travail. Et nous pouvons le faire sans nous mettre en danger. Cela commence par prendre progressivement conscience de notre niveau d’intensité dans notre travail afin de basculer dans un schéma conscient.

Il n’existe pas des milliers de méthodes : la méditation, et notamment les micro-méditations nous aident à prendre du recul sur notre personne. La méditation nous invite à être un observateur de nous-même et donc à prendre notre vie professionnelle avec davantage de légèreté. C’est cette légèreté qui va nous permettre de jauger quand et où nous devons être consciemment intenses.

« L'un des symptômes d’une dépression imminente est la conviction que son travail est extrêmement important » - Bertrand Russell

Si nous nous entraînons à accepter notre tâche actuelle comme l’unique et la plus importante, simplement car elle est dans le présent, notre efficacité en sera améliorée. Oublier les tâches à venir est le meilleur moyen d’améliorer sans effort notre niveau d’intensité et de motivation.


Voici donc trois petits exercices de méditation à pratiquer quand vous vous sentez débordés :

  • Cessez de vous concentrer sur vos efforts. Concentrez-vous sur la visualisation de vos désirs lors d’une méditation. Laissez ainsi cette joie vous animer.

  • Quand vous pensez à un objectif, visualisez-le comme étant déjà atteint et observez dans votre méditation ce qu’il se passe quand il est dépassé. Concentrez-vous sur cette vision plutôt que ce que vous devez faire pour l’atteindre : vos idées viendront bien plus naturellement.

  • Dans notre société, il est parfois important de paraître anxieux, surtout au travail. Ne vous prenez pas tant au sérieux et laisser ces problèmes qui ne sont pas que les vôtres s’évanouir naturellement. Offrez des moments de paix et de silence à votre esprit. C’est un cadeau que tout le monde mérite de se faire.